Mieux appréhender l’effet de l’esthétique sur l’utilisabilité

Auteur

Grégory

Date

27/11/2019

Tags

, ,

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
1+

En un mot commençons !

MagnifAÏque !!!

uel est l’impact de l’esthétique sur l’ergonomie ou l’utilisabilité ? Est ce qu’un beau produit peut “gommer” des incohérences graphiques, des petits bugs, des problèmes d’ergonomie ou d’expérience utilisateur ? Explorons les méandres de l’esthétique et de l’ergonomie, en plusieurs étapes, dans ce cas !

Vous voulez en savoir plus ?

Il n’est pas rare de rencontrer des utilisateurs qui, lors de phases tests en amont sur des interfaces, galèrent à réaliser une action. Et comme cela génère une frustration forte, le retour utilisateur va s’orienter sur le graphisme du produit au lieu du parcours ou du contenu.

 

Il n’est pas rare non plus, de voir de très bons commentaires sur des sites, même si l’expérience d’achat a été longue et fastidieuse, juste parce que le site utilise de beaux visuels ou des vidéos apaisantes.

Définition :

L’effet de l’esthétique sur l’utilisabilité, c’est la tendance à ce que les personnes/utilisateurs perçoivent les beaux produits comme étant les plus faciles à utiliser. On pourrait dire que dans l’inconscient collectif, le fait que ce soit joli implique que ce soit plus simple d’utilisation.

Quelques exemples…

visuel-poste-de-travail

C’est beau, donc c’est bien !

Un exemple concret de cet effet, les produits Apple . Ils sont perçus comme le top du top, même si la concurrence à côté peut faire l’équivalent voire même mieux (avec ça je vais m’attirer les foudres des apple addicts — que je suis au passage). Le résultat est que les utilisateurs sont fédérés et fidélisés et auront plus de mal à adopter d’autres marques. Ils sont entrés dans le cycle de la CX (la customer experience ou expérience client en français, mais c’est un autre sujet).

Un petit dernier pour la route, c’est le presse agrume de Starck, un objet de tous les jours devient un objet de déco et tendance. Vous l’utiliserez devant vos amis pour les épater, mais vous utiliserez celui en plastique — heu en verre — tous les jours car beaucoup plus pratique.

C’est beau ! Vous vous en êtes déjà servi ?
C’est beau ! Vous vous en êtes déjà servi ?

Allez, on continue ? (l’enjeu)

En d’autres termes, comme l’utilisateur est dans un environnement agréable et que cela stimule une émotion positive, il pardonne plus facilement de petites erreurs. La plupart du temps, on pourrait penser que c’est une bonne chose, et nous nous arrêterions ici.

 

Mais avoir un site qui est bien réalisé graphiquement n’est plus suffisant.

 

Créer une interface qui est à la fois esthétique et fonctionnelle aura un impact bien plus positif dans le temps, et pourra même convertir vos utilisateurs en ambassadeurs.

 

Toutefois, l’effet esthétique sur l’utilisabilité, va vite montrer ses limites sur des erreurs de parcours plus fortes et importantes. Sur les sites e-commerces par exemple, il est impensable qu’un utilisateur ne puisse pas trouver un produit, et ce même si le site est digne des plus awwwwwwards de l’année. Un utilisateur qui ne trouve pas son produit, c’est une vente de perdue, qui peut en plus engendrer d’autres pertes par le bouche à oreilles et plus encore par les réseaux sociaux.

Trouvez le walkere… Vous avez 2 heures.
Trouvez le walkere… Vous avez 2 heures.

La fonction et la forme doivent donc se compléter pour offrir le parcours le plus efficient. Sinon l’utilisateur va perdre patience du fait que l’esthétique prime par rapport à l’utilisabilité.

Et nous savons très bien que les gens ne resteront pas longtemps sur un site, s’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent. Selon cette étude, un utilisateur reste maximum 2min 17s.

Soyez donc attentif lors du feedback.

Mais alors comment fait-on pour déceler ces failles ?

Si vous êtes face à un utilisateur qui a buté sur une ou plusieurs tâches lors de la phase de tests, et que son principal retour est du genre :

Ah, le site est plutôt sympa.

Il va falloir essayer de mieux le comprendre. Et en général, face à ce type de retour, il y a trois possibilités :

1. La première : le participant ressent une certaine pression à commenter quelque chose.

Il ne peut pas parler de l’utilisation du produit, du coup ils auront tendance à se tourner vers la partie graphique.

  • Du coup, rassurez-les, en leur disant que toute réponse permettra de réaliser un produit de meilleure qualité

2. La seconde : le participant veut dire quelque chose de sympa.

En général, c’est lorsque la personne qui fait l’interview est aussi le créateur du produit.

  • Mettez la personne en confiance, en lui précisant que vous êtes ici pour comprendre et que vous êtes à l’écoute des critiques constructives que l’on peut vous faire.
  • Bien entendu, vous resterez totalement stoïque vis à vis des réponses qui peuvent être difficiles à entendre.

 

3. Et la dernière : l’effet de l’esthétique par rapport à l’utilisabilité interfère dans son jugement.

Dans ce dernier cas, il vous faudra accompagner le participant à voir au delà de la partie visuelle et graphique. De plus se concentrer sur les points bloquants qu’il a pu rencontrer lors de son parcours.

  • Une manière simple serait de demander si telle fonction ou information a été plus ou moins facile à trouver.
  • Ou encore de tester sur des wireframes et non des maquettes, si c’est possible.

Et pour conclure

Une chose est sûre, réaliser un produit qui est beau visuellement sera toujours un bon investissement. Un beau design donnera le sentiment d’être plus facile à aborder, et les utilisateurs pardonneront les petites erreurs qu’ils rencontreront, tout au long de leur parcours.

Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !

Le meilleur produit sera et restera toujours celui qui allie l’esthétisme et l’ergonomie au service de la fonctionnalité pour les utilisateurs.

Quelques sources (anglaises) :

 

megaphone
Conception UX/UI Design

0 Vous souhaitez mettre en place ou optimiser votre système d’intégration / déploiement continue ? Nous vous aidons à sélectionner les meilleurs outils pour votre cas d’usage. Quelle que soit la technologie que vous utilisez, on-premise ou dans le Cloud. VOS OBJECTIFS Optimiser l’expérience utilisateur de votre produit / service Concevoir en plaçant l’utilisateur au centre de votre solution, selon son contexte d’utilisation et ses besoins Répondre à votre problématique en proposant un produits ou un service intuitive et efficace Proposer une expérience unique et désirable pour vos utilisateurs NOTRE SAVOIR-FAIRE Nos experts travaillent en étroite collaboration avec vos équipes

CRÉONS ENSEMBLE !

N'hésitez pas à nous contacter, nous ferons de votre projet, une performance.
JE ME LANCE