Formation professionnelle : quelles options de financement choisir ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

La question du coût d’une formation professionnelle a tendance à freiner salariés et entreprises dans leurs démarches. Pourtant, plusieurs solutions existent.

La formation professionnelle, une initiative encouragée et soutenue

En France comme dans plusieurs autres pays, la formation professionnelle est vivement encouragée. Elle est propice à la productivité et à l’innovation, et  représente donc une réelle opportunité de booster l’économieElle permet aux salariés qui en bénéficient d’acquérir et de développer des compétences qui renforcent leur employabilité. De plus, une entreprise ayant à cœur la formation de ses salariés verra sa compétitivité augmenter. 

La formation professionnelle est encouragée mais surtout soutenue par l’État, car collaborateurs comme entreprise y trouvent leur intérêt. Ainsi, toutes les entreprises françaises sont dans l’obligation de participer au financement de la formation professionnelle continue de leurs salariés. Le financement de l’apprentissage et des formations technologiques et professionnelles est aussi pris en charge via la taxe d’apprentissage. La constitution d’un plan de formation interne découle de ces obligations. Ce plan de formation interne permet un état des lieux des compétences détenues par les salariés et un suivi des formations envisagées pour les approfondir.

Crédit photo : meilleurtauxpro.com

Les critères de subvention des formations professionnelles

Cependant, toutes les formations ne seront pas subventionnées de la même manière pour toutes les entreprises. En effet, plusieurs critères sont pris en compte afin de déterminer l’éligibilité de votre structure aux diverses subventions proposées. 

 

C’est principalement en fonction de la taille de votre entreprise ainsi que de votre masse salariale que se calculent vos contributions à la formation de vos collaborateurs et à l’apprentissage. La situation financière globale de votre entreprise peut également peser dans la balance pour certains financements. 

 

Ces critères permettent de réguler l’accès aux subventions et de s’assurer que l’on s’oriente vers des formations qui correspondent aux attentes et aux besoins professionnels de leur bénéficiaire, l’objectif étant d’apporter une réelle plus-value par rapport à votre activité.

Crédit photo : blogdufreelance.com

Récap' des subventions disponibles pour la formation professionnelle

Mais alors à quelles subventions pouvez-vous prétendre ? Quelles sont les principales options qui s’offrent à vous ? Nous vous avons concocté un petit guide récap’ qui, on l’espère, vous permettra de mieux vous y retrouver 👉

1- Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Lancé en 2018, le CPF (re)donne le pouvoir et l’opportunité aux salariés de se former. Cet outil d’apprentissage peut être mis à profit de différentes manières. Un salarié peut y recourir seul, mais une entreprise peut proposer une utilisation co-construite et co-financée du CPF. Ce fonctionnement collaboratif entre l’entreprise et ses collaborateurs permet de contribuer à l’évolution des compétences de chacun dans un contexte professionnel et / ou dans un cadre d’objectifs précis.

2- Les Opérateurs de Compétences (OPCO)

Ces organismes sont des acteurs majeurs de la formation puisqu’ils accompagnent les entreprises dans la complétion de leurs obligations financières en matière de formation. Il est indispensable d’avancer main dans la main avec eux afin de profiter de leurs expertises et de leurs conseils sur le sujet de la formation, en plus des enveloppes attribuées.

3- Le FNE Formation

Pendant la crise de Covid-19, le dispositif FNE-Formation à été mis en place pour subventionner les formations des salariés contraints à une activité partielle. Ce dispositif a beaucoup évolué depuis et est désormais réservé aux sociétés les plus impactées par la crise. Ainsi, pour soutenir équitablement les entreprises, il est impossible, pour les structures qui ne sont pas soutenues à 100%, de faire appel à d’autres aides publiques pour financer le reste à charge. Attention, le FNE n’est pas applicable à tous types de formation. Seuls les parcours de reconversion, les parcours certifiants, les parcours de montée en compétences liés à la période Covid et les parcours de formation visant à anticiper les mutations métiers ou la transformation du business model de l’entreprise entrent dans le cadre du FNE-formation. 

4- La Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences (GPEC) 

La GPEC est un outil qui permet de mettre en place des actions en matière de ressources humaines afin de réduire les écarts entre les besoins et les ressources de l’entreprise. La mise en place d’un dispositif de GPEC au sein d’une société peut donc inclure la mise en œuvre d’actions qualifiantes et donc de plans de formation. Toute entreprise d’au moins 300 salariés se trouve dans l’obligation de procéder à une négociation triennale sur la Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences et le budget alloué à la formation des salariés. Cependant, procéder à l’élaboration d’une GPEC est utile pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.

Crédit photo : Lanju Fotografie

Connaissez-vous l'organisme de formation Bewizyu ?

La formation professionnelle fait partie de l’ADN de Bewizyu. En effet, en plus d’être une agence digitale spécialisée dans la conception de produits digitaux, nous sommes également reconnus comme organisme de formation certifié. 

 

Toutes les formations Bewizyu sont éligibles aux prises en charge OPCO dès lors que deux conditions sont réunies, à savoir : 

 

👉 La prise en charge doit être totale et couvrir l’ensemble du coût de la formation.

👉 L’accord de prise en charge doit nous parvenir au plus tard 5 jours avant la session de formation

 

Vous êtes intéressé.e et souhaitez échanger à propos d’un projet de formation ? Contactez-nous !